2, rue Pierre Brossolette BP100 33305 LORMONT Cedex ce.0331619f@ac-bordeaux.fr 05 57 80 10 25

Le kiosque Pygmalion

Le 23 novembre 2022, les troisièmes VALERA ont eu l’opportunité de participer à un concert interactif à la station Ausone de la librairie Mollat, dans le cadre du kiosque Pygmalion : un projet dont le but est de familiariser un public éloigné de la musique savante avec ce répertoire.

L’ensemble instrumental qui a animé cet événement s’appelle l’Escadron volant de la Reine. Ce nom fait référence aux femmes chargées, par Catherine de Médicis, d’améliorer les relations avec les cours européennes, au XVIIème siècle, uniquement par leur “diplomatie”. Les artistes qui composent cet effectif se produisent à l’échelle européenne et tentent, avec bonheur et passion, de faire revivre la musique baroque pratiquée au XVIIème siècle et dans la première moitié du XVIIIème siècle.


Eugénie Lefebvre, soprano
Josèphe Cottet, violon
Antoine Touche, violoncelle
Clément Geoffroy, clavecin

Les musiciens ont livré un concert éblouissant. Ils se sont illustrés par leur humour, leur communication et leur talent indéniable. Ils sont parvenus à faire jaillir une des caractéristiques principales de la musique baroque : la spontanéité des interprètes.

Le répertoire entendu s’est articulé autour des œuvres de Georg Friedrich Haendel (1685-1759), un compositeur du Baroque tardif qui, malgré une vie agitée, a produit un nombre remarquable d’œuvres (612 ont été retrouvées par les musicologues). Les élèves ont pu percevoir le rôle que chaque instrument devait revêtir, les dialogues qui se créaient entre chaque partie, la façon dont les nuances étaient investies (cf. l’air Süsse stille = “Doux silence”), etc.

Les échanges entre les élèves et les musiciens ont été riches : le temps nous aura même manqué pour chacun puisse poser ses questions. Les VALERA ont découvert le fonctionnement du statut d’intermittent du spectacle, le quotidien des musiciens, le parcours qu’ils ont suivi pour devenir professionnels, le travail nécessaire pour y parvenir, etc. Chaque artiste a, d’ailleurs, profité de ce moment pour donner des explications sur les instruments pratiqués.

Nous félicitons l’ensemble l’Escadron volant de la Reine pour son professionnalisme, son authenticité et son désir manifeste de partager avec les élèves. N’oublions pas, non plus, cette phrase que les artistes ont affirmée : “cette classe est vraiment top, c’était super !”. Nous ne pouvons donc qu’être élogieux à l’égard de nos élèves qui, malgré un répertoire très éloigné de leur quotidien, ont mené un travail remarquable en éducation musicale pour préparer l’événement. Bravo pour leur curiosité, pour leurs interactions avec les musiciens et pour l’intérêt qu’ils ont porté à ce style musique.