Archives par auteur: Anne-Marie COLIN

Impact psychologique du confinement …suite

Chers parents,

Nous sommes dans la deuxième semaine de confinement….malgré mes quelques conseils de la semaine dernière,  la gestion de la famille dans un espace clos peut s’avérer difficile.

Je vous transmets le lien suivant en espérant que vous y trouverez un soutien pour prendre soin de vous et de votre famille.

https://www.pedopsydebre.org/fiches-pratiques

Les soignants (à l’hôpital, en médecine de ville, dans les établissements de santé…) prennent des risques pour  soigner les malades du Covid-19.

Aidez-les en  RESTANT CHEZ VOUS et en respectant les mesures suivantes:

  • Lavez-vous les mains très régulièrement.
  • Toussez ou éternuez dans votre coude.
  • Saluer sans se serrer la main, supprimer les embrassades
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique.
  • Portez un masque  si vous êtes malade (sur prescription médicale).
  • Si vous présentez des symptômes de type toux ou fièvre, évitez tout contact avec des personnes fragiles ou âgées.

Ce sont des mesures de bon sens pour préserver votre santé et celle de votre entourage.

Le virus ne circule pas tout seul, c’est nous tous qui le véhiculons : RESTEZ  CHEZ  VOUS.

 

Mme Anne-Marie COLIN ,  Infirmière.

anne-marie.mahe@ac-bordeaux.fr

impact psychologique du confinement

Bonjour à tous,

Une enquête nationale portant sur le degré de détresse psychologique de la population chinoise suite à l’épidémie du Covid-19 a été publié le 6 mars dans la revue spécialisée Général Psychiatrie. Il en ressort que  la situation de confinement peut avoir un impact psychologique sur certaines personnes (en chine: 35 à 40% de la population confinée).

Chers parents, voici quelques recommandations pour vous-même et vos enfants:

  • Prenez le temps de parler à vos enfants de l’épidémie donnez des explications simples, et rassurantes. Vous n’avez peut-être pas toutes les réponses, c’est normal, la situation évolue de jour en jour : vos enfants peuvent le comprendre et seront  rassurés si vous  répondez avec calme et confiance.
  • Si vos enfants sont contrariés: dites-leur que c’est normal, que vous aussi vous avez peut-être des moments de stress, mais que vous êtes en sécurités à la maison, rassurez-les.
  • Limitez les expositions aux journaux télévisés et autres sources d’informations: les enfants peuvent mal interpréter ce qu’ils entendent, et ne parler que du coronavirus toute la journée peut être source de stress.
  • Essayez de mettre en place des “routines” : des plages horaires pour le travail scolaire, mais aussi pour des activités relaxantes et amusantes !

Soyez un modèle pour vos enfants: faites des pauses, DORMEZ beaucoup, faites de l’ EXERCICE (comme les exercices de  M. Corrhions par exemple !), et mangez bien : varié et équilibré si possible (évitez le grignotage toute la journée devant la télé !), gardez contact avec vos amis et familles !

Je reste à votre disposition par mail

anne-marie.mahe@ac-bordeaux.fr

Votre infirmière

 

Prévention écran

Chers élèves, chers parents,

Le mois de janvier est idéal pour prendre de bonnes résolutions et améliorer notre hygiène de vie, C’est pourquoi je vous invite à mettre en application, dès à présent, les recommandations des “4 pas” comme indiquées sur l’affiche jointe.

prévention écran

Je vous souhaite une très bonne année et une excellente santé à tous !

 

 

On ne parle pas encore de canicule, mais les fortes chaleurs sont arrivées rapidement. Le corps n’a pas eu le temps de s’habituer, alors, pensez à donner à boire (de l’eau) à votre enfant !

(On parle de canicule quand: Il fait très chaud, Cela dure 3 jours ou plus, et la température ne descend pas, ou très peu la nuit).
PNG - 54.5 ko

Des gestes  simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants : crampes, fatigue inhabituelle, maux de tête, fièvre supérieure ou égale à 38°C, vertiges, nausées, propos incohérents.